Passer à la navigation

Nouvelles

Tout arrive... même le pire.

La nouvelle tombe, et elle fait mal: on parlera désormais de la talentueuse rockeuse Ève Cournoyer au passé. Je suis scié.

"Rien ne peut anéantir quelqu'un autant que de voir ses rêves voler en poussière." C'était la première ligne de "Tout arrive" en 2005, et visiblement, elle savait de quoi elle parlait. La finesse de sa plume, la grande justesse du propos et son talent musical m'avaient fait craquer illico.

Elle choisit de tirer sa révérence au moment de lancer son quatrième album, "Le labeur de la fleur". Incompréhensible.

Un portrait de l'artiste par Alain Brunet remontant à 2010, à lire ici, et qui donne un aperçu de sa personnalité et de son parcours. Philippe Rezzonico quant à lui  partage une rencontre professionnelle qui en dit long sur l'authenticité et l'intégrité de la musicienne. Et sur le blogue, "L'écho d'Ève Cournoyer".

Une grande perte. Mes plus vives sympathies à sa famille et à ses proches.

Lisa LeBlanc: "J'ai crée un monstre!"

C'est ce que Lisa LeBlanc déclarait à TLMEP l'autre soir. À tout le moins, on peut parler d'un classique instantané qui va la suivre looongtemps!

Cela dit, elle passerait pour la jumelle cosmique de Bernard Adamus sans problème, lui qui donne aussi dans les mêmes tons de brun et de sons...

Le web tue... la création musicale?

Dans le Voir du 9 février, on y trouvera un exemple patent des conséquences de la dévalorisation de la création musicale par le web et le déclin des ventes d'albums. Ce qui s'annonçait comme un Eldorado finira par être un formidable cul-de-sac, et bien des jeunes artistes talentueux s'en iront gagner leur vie autrement...