Passer à la navigation

Les ingrédients de base d'une chanson, chap. 9: Le titre, une ligne de force

Vouloir écrire une chanson sans titre, c'est comme partir à l'aventure sans boussole, ou naviguer à vue. C'est jouable et je n'ai rien contre l'idée. Toutefois, c'est pour s'éviter de tâtonner et suer indéfiniment qu'il existe des repères qui contribuent à débroussailler des idées en friche. Allons-y donc de quelques balises qui s'appliquent la majeure partie du temps au titre, et à son choix.

Le titre, une ligne de force 

Une ligne de force, c'est cette phrase qui incarne le mieux la chanson et dans laquelle on y trouve, plus souvent qu'autrement, le titre. Elle en représente l'idée centrale, l'épine dorsale, l'âme et la raison d'être, comme une flèche qui pointe vers le Nord. Elle s'énonce généralement sous la forme d'une phrase affirmative simple complète, soit sujet-verbe-objet. Elle ramasse l'idée en une ligne accrocheuse, similaire à un slogan. 

Une bonne ligne de force, qu'elle soit brève ou longue, profonde ou légère, provocatrice ou métaphorique est, avant tout, une affirmation qui sonne vraie. Ça sera le seul sillon creusé inlassablement tout au long du morceau, et autour duquel gravitera le texte. «Three chords and a truth ». Ces lignes portent en elles une véracité fondamentale, de tout temps. En gras ci-dessous, le titre dans chaque ligne de force :

Don't worry, be happyDonnez-moi de l'oxygèneEmmenez-moi au bout de la terreGod only knows what I'd be without youIf you love someone, set them freeJ'ai mauvais caractère - J'aime les filles – Je suis un gars ben ordinaireLes histoires d'amour finissent mal en généralMoi j'aime les choses inutilesTout arrive à qui sait attendre - We can be heroes just for one day – 

Les titres les meilleurs relèvent d'un trait d'esprit issue d'une anecdote, d'une observation ou d'une réflexion concernant des comportements, des attitudes ou des situations universellement reconnaissables. La ligne de force résume le propos en une formule brève, qui sonne, cogne et résonne

On trouve également les propositions indépendantes et subordonnées les plus diverses et qui donnent des phrases complexes, afin de prendre la pleine mesure de l'idée :

 
Je suis un propriétaire qui aime garder les pieds sur terre – Pourquoi le monde est sans amour, ça ne peut pas durer toujours – Qu'est-ce que ça peut ben faire que je mène ma vie toute à l'envers - Mourir pour des idées d'accord, mais de mort lente Should I stay or should I go – Tout le monde veut aller au ciel mais personne ne veut mourir – Un jour je vais sauter sur un train et disparaître au bout du chemin - You can't always get what you want, but if you try sometime you find you get what you need  

La ligne de force s'exprime aussi par la tournure négative... : 

Ain't no sunshine – Je n'aurai pas le temps – Je ne veux pas finir noyé dans l'aquariumMon pays ce n'est pas un pays, c'est l'hiver – Non, je ne regrette rien – On n'apprivoise pas les chats sauvagesTu ne me dois rien 

...et par l'interrogative : Aimes-tu la vie comme moi? –  Deviens tu ce que t'as voulu?Hello I love you won't you tell me your name? – How soon is now?Il est où le bonheur?Is she really going out with him?Qu'est-ce qu'on attend pour être heureux?

Poster un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
fr