Passer à la navigation

Les Ingrédients d'une chanson, chap. 7: L'âme de la poésie, le corps de la prose

Que voilà une question qui turlupine bien des apprenti-e-s auteur-e-s de chanson : «Y a-t-il une différence entre un poème et une chanson »? C'est une question fréquemment posée aux moteurs de recherche et qui mène régulièrement à mon site web. Elle m'a aussi été posée souvent en atelier.

Bien qu'il y ait eu des exceptions et des réussites remarquables dans la mise en musique de poètes - pensons aux albums « Douze hommes rapaillés » dédiés au poète québécois Gaston Miron, en plus des classiques Aragon, Prévert, Rimbaud et combien d'autres – cela demeure généralement une œuvre en marge de la création chansonnière régulière. Elle relève d'une démarche davantage artistique que commerciale. Pensons à Chloé Ste-Marie qui en a fait une spécialité et possède une aura bien à elle. En cette époque de rap et de slam, la ligne entre la chanson et la poésie est plus ténue que jamais. Mais à la base, oui, il existe une différence entre les deux.

Si on doit ne retenir qu'une chose à propos de la poésie en chanson, c'est que le texte utilise l'âme de la poésie, et le corps de la prose.

Une œuvre en vers

L'une des définitions que l'on a fait de la poésie est celle d'une « Œuvre en vers assez étendue (complète en elle-même) ». Évidemment, l'esprit de la poésie englobe cela, et même si elle provient d'une tradition orale, elle est faite pour être lue. Elle existe essentiellement sur papier et permet une complexité d'écriture pouvant nécessiter une solide base en littérature pour pleinement l'apprécier. Cela est assurément le cas de certains poètes dont le propos peut nous perdre si l'on ne partage pas leurs références. Les grands poètes ne sont pas grands pour rien; leur profondeur littéraire y est pour quelque chose.

Le poème, surtout celui de facture moderne, se veut habituellement sans répétitions ni rimes au sens où on l'entend en chanson. La métrique de ces vers est libre et imprévisible, voire irrégulière, et la rime n'est pas un objectif recherché. La prose s'y invite aussi, dorénavant; on est loin de la poésie classique.

Toutefois, comme je le soulignais ailleurs, certains poèmes se prêtent à la mise en musique vu leur facture « carrée », où la forme, la régularité des lignes et leur rythme épousent facilement leurs pendants musicaux. Encore là, faut-il que le niveau de langage se prête à une communication orale efficace avec le commun des mortels, et que l'imagerie demeure accessible dès la première audition, puisque tel est l'objectif de base du texte de chanson.

Le panneau sur l'autoroute

Le texte de chanson, lui, est fait pour être entendu, et l'auditeur n'aura pas forcément le texte sous le nez pour suivre, sauf pour le ou la passionné-e qui aura le nez dans les paroles à la moindre occasion. La chanson entendue à la radio, à la télé ou au cinéma est attrapée au vol par l'oreille, et le sens doit lui être accessible immédiatement, dès la première écoute. C'est le principe du panneau sur l'autoroute : compréhensible instantanément et qui permet de nous diriger et de suggérer immédiatement la direction sans avoir à réfléchir. On suit.

De même, la chanson ne doit comporter qu'une seule idée, qu'un seul sens clair. On ne veut pas se perdre dans mille et une nuances. Le minutage est compté, et le scénario gagne à être épuré. Vous allez vouloir écrire comme vous parlez, la chanson étant un art populaire sonore, au risque de me répéter...

Comme l'indique Chantal Grimm : « Attention aux phrases interminables dont on perd le fil en les écoutant. Ne vous laissez pas aller non plus à l’inversion du sujet, qui est un tic de la « fausse poésie », celle qui sacrifie le mot à la rime. »

Alors que le poème est complet en soi et ne nécessite aucun autre support que la feuille pour s'épanouir, le texte de chanson ne sera toujours que la moitié d'un tout, dont il manquera son moteur principal, la mélodie.

Sa métrique se doit d'être précise et régulière, afin de favoriser un phrasé rythmique et mélodieux. On revient à la notion d'écrire « carré » vue précédemment, afin d'établir une pulsation, un rythme, une cadence régulière pour le compositeur, celui-ci fut-il vous-même ou quelqu'un d'autre. L'aspect rythmique vous aidera à mettre en place un canevas pour vos intentions.

Essentiellement, le texte de chanson demeure un habile mélange de répétition et de nouveauté, critère duquel le poème moderne n'a pas à tenir compte. La répétition crée des repères auditifs que l'on aime, qui nous accrochent l'oreille et l'imaginaire par un effet de renforcement. Ne craignez pas de répéter des éléments que vous jugez importants, notamment le titre.

La nouveauté, elle, sert à conserver l'intérêt à propos de ce qui se déroule durant les minutes pour lesquelles notre attention est sollicitée. Bref, à amener de l'eau au moulin pour se rendre à la fin du morceau ensemble, et ne pas se faire zapper par l'auditeur.

Poster un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
fr