Passer à la navigation

Les ingrédients d'une chanson, chap. 8: Le thème: L'amour, toujours

Une observation soumise à Paul Simon : «Vous avez démontré dans votre œuvre qu'il y a une multitude de thèmes que l'on peut mettre en chanson; des idées que la plupart des gens ne penseraient jamais à utiliser. ». Ce à quoi Simon a répondu : « Le sujet en chanson populaire est le même depuis toujours. […] Les gens ne se fatiguent jamais d'entendre parler... d'amour. »8.12

 
C'est un peu ce qu'affirme Sheila Davis: 85% des chansons les plus populaires parlent d'amour, sous toutes ses coutures.8.13 L'amour passion, d'abord et avant tout, mais encore : l'amour fleur bleue et idéalisé, empreint de pensée magique, éternel, celui qui rime avec toujours. C'est sans compter celui qui fait mal, qui vient avec son lot de ruptures, de meurtrissures, de jalousie ou d'infidélités. De ces caractéristiques, Elvis Costello en a fait son fond de commerce. Idem pour Charles Aznavour qui a chanté le mal d'amour comme nul autre, ou Jacques Brel qui s'est spécialisé dans l'infidélité (de la femme). 

Qu'il soit physique ou immatériel, spirituel ou mièvre, l'amour est le plus chanté des thèmes. Il ne sera jamais éculé. Chaque génération se l'appropriera. De près ou de loin, il y aura toujours de quoi à redire sur ce sujet, un nouvel angle à exploiter. Seule son expression évoluera. 

Lisa LeBlanc, qui ne s'identifie pas à la ballade amoureuse mielleuse, chante la tendresse sous la forme d'un souper au Kraft Dinner, le genre de repas qu'on associe plutôt à un étudiant fauché qu'avec l'élu de son cœur. 

Bernard Adamus quant à lui propose une couleur que l'on identifie pas, à prime abord, à l'amour quand il beugle [Bruuuun, la couleur de l'amour...]8.14 

Andréa Lindsay et Luc de la Rochellière prennent l'amour à contre-pied : [Le problème avec toi / c'est que tu m'es incurable / Le problème avec toi, c'est ça],8.15 et chacun qui y va de son grain de sel, en alternance, pour en faire image. Toutefois, le problème avec cette ligne se trouve au niveau de sa sonorité : le choix des mots [tu m'es incurable] sonnent comme [tu m'évacueras] aux premières écoutes, ce qui rend le choix du mot [incurable] discutable, sous cet angle.


Approches

Quelle direction prendra votre idée de chanson? Suivrez-vous un plan plus ou moins établi dans votre tête? Vous avez un point de départ, mais en ignorez l'aboutissement? Et si c'était l'histoire qui vous dictait son chemin en imposant sa propre logique? Quel revirement inattendu pourrait-il survenir, comme se le demandait Dédé Fortin? Quel genre de regard Linda Lemay jette-t-elle sur les gens qu'elle voit vivre? Emprunterez-vous l'ironie de Michel Rivard, le réalisme touchant de Sylvain Lelièvre ou l'optimisme d'un Gilles Valiquette? Par leur regard sur le quotidien ils éveillent en nous, à divers degrés, un sentiment d'identification et une réaction émotionnelle satisfaisante. 

Leurs personnages sont de chair, d'os et d'émotions à fleur de peau, réels pour eux comme pour nous. Apposer un visage familier à un comportement que vous souhaitez dépeindre contribuera à rendre votre propos plus tangible. S'adresser à des personnages comme s'ils étaient en votre présence est une autre façon de concrétiser l'émotion : « Parler à quelqu'un qui n'y est pas. C'est la façon la plus authentique d'écrire une chanson. » selon Dylan.8.16 

À la question: « Votre meilleur travail découle-t-il d'une réflexion consciente et active à propos de ce qu'une chanson devrait véhiculer? », Paul Simon répond : « Je suis plus intéressé par ce que je trouve, à l'opposé de ce que je sème. […] J'aime découvrir ce qu'il y a d'intéressant dans ce que je fais […] plutôt que de le planifier. »8.17 Voilà une approche hors des sentiers battus pour un auteur en démarche et en confiance. 

Votre trait de génie parle-t-il à votre tête, à votre cœur, voire aux deux? Si il parle autant à l'un qu'à l'autre, vous êtes certainement sur une piste qui mérite d'être suivie. Peut-être ne souhaitez-vous pas réfléchir outre mesure et conserver une spontanéité dans l'écriture et l'exécution qui sonne tout simplement bien? C'est parfait. Mais chemin faisant vous voudrez pouvoir vous résumer en une phrase qui vous parle pour qu'on vous comprenne bien. 

Visez la simplicité, votre meilleure conseillère et guide en toute chose. La simplicité n'empêche en rien la sophistication, évidemment. La majorité des titres qui traversent les années ont en commun de faire vibrer une corde sensible, de toucher, de brasser des émotions, des souvenirs et des réminiscences liées à des moments heureux, ou pas. Elles sont des créations d'émotions, de plaisir et de beauté. L'essentiel est de mettre à contribution vos aptitudes d'observateur et de chroniqueur du quotidien. Basez-vous sur les perceptions que vous ressentez et connaissez, qui émanent de vous et que vous pouvez soutenir. Visualisez des situations crédibles avec des gens identifiables dans des endroits concrets que vous connaissez, qui existent ou que vous visualisez dans votre esprit, si cela rend votre expérience plus réelle, et conservez votre attention sur le film qui se déroule sous vos yeux. Et suivez le guide. 

8.12 - Paul Simon, Songwriters on songwriting, Paul Zollo, Da Capo, 2003, p. 117 

8.13 - Sheila Davis, The Craft of Lyric Writing, Writer's Digest, p.4 

8.14 - Brun (la couleur de l'amour), Bernard Adamus, Brun, Grosse Boîte, 2009 

8.15 - Le problème avec toi, Andrea Lindsay et Luc De Larochellière, (L. De Larochellière) C'est d'l'amour ou c'est comme, GSI Musique, 2012 

8.16 - Bob Dylan, Songwriters on songwriting, Paul Zollo, Da Capo, 2003, p. 79  

8.17 - Paul Simon, Songwriters on songwriting, Paul Zollo, Da Capo, 2003, p. 95

Poster un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
fr