Passer à la navigation

Les ingrédients d'une chanson, chap. 8: Le thème: Une idée maîtresse

Pour avoir eu à commenter des dizaines de textes de participant.e.s à mes ateliers, j'ai pu constater que de ramasser en une ligne une idée maîtresse ne relevait pas forcément de l'évidence pour tous. Cela a pu engendrer un doute ou de la confusion chez certain.e.s, et induire une remise en question afin de déterminer un angle d'attaque ou une posture à adopter. Pour d'autres, ce genre d'exercice relevait de l'évidence et motivait la réécriture du texte. 

En tous les cas, l'angle d'attaque vous appartiendra en propre. Peut-être aimeriez-vous vous faire une tête par un repérage chansonnier répondant aux mêmes connotations de ce qui vous fait vibrer, ou qui puise à la même veine? Connaître ce qui s'est chanté par le passé vous soutiendra au moment de préciser votre intention ou votre positionnement. C'est une option à considérer.

Ce qui est souhaitable, c'est que cela vous amène à cerner l'essentiel de ce que vous voulez raconter, et faire le tri dans ce que vous ne voulez pas dire. L'idée n'est pas de trop réfléchir ni de se censurer : juste assez pour prendre conscience du propos, mais sans inhiber le côté instinctif dont vous aurez besoin au premier jet. 

L'idée prendra la forme d'un trait d'esprit, d'un jeu de mots ou d'une allitération qui sonne et qui parle. La trouvaille suscitera un questionnement, un monologue intérieur, un cri du cœur ou de ralliement, un commentaire social, une blague ou quoi encore, mais de toute évidence elle fera mouche en vous. Ce trait d'esprit a toutes les chances de devenir le titre de votre prochaine chanson, d'ailleurs. 

L'étincelle peut survenir au moment ou vous vous y attendez le moins : devant un écran, petit ou grand; elle peut provenir d'une lecture, d'un potin, d'un fait divers. Être issue du contexte socio-économique, des médias, d'une célébrité que vous aimez ou qui vous inspire un commentaire quelconque. Elle viendra d'une observation de votre entourage, au risque de me répéter. À vous de prendre les moyens pour qu'elle ne se perde pas. 

Cette idée devrait à tout le moins vous allumer suffisamment pour avoir le goût de poursuivre cette conversation avec votre clavier et/ou feuille de papier sinon, à quoi bon? Sentez-vous avoir de quoi à dire? Les mots se laissent-ils désirer? Partez-vous d'une anecdote observée ou vécue personnellement, ou inventez-vous une situation de toute pièces, sans ancrage dans le réel, et qui manque peut-être d'un supplément âme? Avez-vous une bonne ligne qui ne mène, pour le moment, nulle part? Possible. Seul le temps vous le dira. Rappelons-nous la citation d'Oscar Hammerstein du chapitre 3 à propos des « sentiments et personnages fictifs ». 

Une chanson, de par son intention, porte en elle une seule idée-clé, et celle-ci devrait pouvoir se résumer en quelques mots, fussent-ils issus du texte, de la manière la plus simple possible, et servir de pivot à l'auteur, comme une « ligne de force » qui indique le chemin à suivre, ce que nous verrons plus loin. 

En ce sens, l'idée de votre chanson devrait être clairement identifiable, et vous devriez pouvoir vous résumer en quelques mots, sans vous casser la tête, afin de résoudre le «  de quoi il parle au juste, le chanteur? » dont parlait Stéphane Venne précédemment. Et ce, peu importe la sophistication ou la simplicité de l'idée. 

Chaque chanson possède un propos identifiable. 

Poster un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
fr