Passer à la navigation

Jim Morrison et la « combustion spontanée » artistique

Que dire sur le chanteur, parolier et musicien Jim Morrison qui n'ait déjà été dit? Comme des milliers d'autres, j'ai vite été subjugué par son charisme et talent évidents, par son apparente facilité à atteindre les plus hauts sommets de la réussite avec la grâce et la spontanéité du type qui n'a même pas l'air d'y toucher.

Cette impression tire sa source notamment de la biographie « No one here gets out alive », et sûrement aussi de « Jim Morrison au-delà des Doors », que j'ai lu tout deux il y a plusieurs années.

La série « The Doors from the inside », est un document audio de six heures qui repasse sur l'histoire maintenant archi-connue du groupe et que j'ai consulté récemment. La série replace tout le contexte de l'époque, dont aussi les événements sociaux de ces années turbulentes, tout en incluant les commentaires des quatre membres du groupe.

Avec le temps, j'ai appris à questionner certains aspects du mythe romantique du créateur inspiré - qui s'applique à Morrison dans une certaine mesure, soit: la place qu'occupe la « spontanéité » dans la naissance de l'artiste Morrison, ainsi que dans sa démarche artistique et scénique.

En ce qui me concerne ( et j'admets ne pas avoir lu toutes les biographies sur le groupe, peut-être me manque-t-il des infos ) je crois qu'il était beaucoup mieux outillé musicalement qu'il ne l'eut jamais admis.

«
Allumé » par la grâce

« Songs just popped into my head » a-t-il déjà dit en entrevue. À la plage de Venice en cet été '65, devant Manzarek il n'a, toujours selon la légende, jamais chanté auparavant. À l'entendre, il a découvert un jour qu'il écrivait et chantait « spontanément » ses propres chansons, et des très bonnes à part ça...

N'avons-nous pas ici un exemple du mythe romantique du créateur visité par l'inspiration, par une créativité « vierge et neuve » pour citer Louis Timbal-Duclaux dans « L'écriture créative » et qui ajouterait: « Ce n'est pas parce qu'on renie ses parents qu'on est né tout seul » - ironique dans le cas de Morrison qui a déjà déclaré ses parents « morts » prématurément. Personne ne vient au monde de la "cuisse de Jupiter", pas même Jim Morrison.

Certaines pistes semblent pointer à un peu plus de préparation artistique de sa part qu'il n'eut admis, et j'ai de la difficulté avec cette « combustion spontanée » artistique. Si l'on peut naître avec une forte tendance créative, on développe néanmoins l'artiste en nous à force de travail. Toutefois, je ne dis pas que Morrison n'a pas travaillé fort, au contraire.

 Attardons-nous donc à tester deux ou trois boulons de la légende, juste pour voir...

Poster un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
fr