Passer à la navigation

Thèmes et titres: Quelqu'un à aimer, quelqu'un?

  • : preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/mqqbrixqzscs/public_html/includes/unicode.inc on line 311.
  • : preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/mqqbrixqzscs/public_html/includes/unicode.inc on line 311.
  • : preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/mqqbrixqzscs/public_html/includes/unicode.inc on line 311.
  • : preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/mqqbrixqzscs/public_html/includes/unicode.inc on line 311.
  • : preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/mqqbrixqzscs/public_html/includes/unicode.inc on line 311.
  • : preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/mqqbrixqzscs/public_html/includes/unicode.inc on line 311.
  • : preg_replace(): The /e modifier is deprecated, use preg_replace_callback instead in /home/mqqbrixqzscs/public_html/includes/unicode.inc on line 311.

Ah! Ce besoin d'avoir quelqu'un à aimer dans sa vie, il est viscéral et insatiable en chacun de nous. Encore une fois, c'est un besoin humain fondamental qui s'exprime, et c'est un vaste sujet. La formule anglophone Somebody to love a eu beaucoup de succès depuis les années 60, le site secondhandsongs recense pas moins de 15 chansons impliquant cette combinaison de mots et d'auteurs différents depuis celle remontant à Bobby Darin en 1960, à la plus récente venant de One Republic en 2019.

Le besoin est simple, simplement énoncé, et la quête est claire : trouver l'amour dans une relation stable avec une bonne personne, pour y poser ses valises. La motivation est là : [Won't you send me a good, good girl to spend her life with me]. Voilà, c'est clair, c'est dit! Ça ne tourne pas autour du pot.

Le groupe californien Jefferson Airplane a créé sa propre version de Somebody to Love (qui a d'abord porté le nom de Someone to Love ) et qui fut son premier hit en 1967. Le texte se montrait critique des amitiés hypocrites en cet été de l'amour libre. N'aimerais-tu pas avoir une seule personne à aimer quand la vérité s'avère mensonge...? N'est-ce pas..?

La même année, Ginette Reno la reprend en français sous le titre de Quelqu'un à aimer, une adaptation signée Gilles Brown. On est environ deux ans avant Les croissants de soleil. C'était de coutume encore de traduire les succès américains ou anglais qui avaient la cote, en ces quelques mois pré-Lindbergh. L'arrangement musical est fidèle à l'originale, incluant la guitare fuzz à la Jorma Kaukonen.

Toujours en '67, The Bee Gees ont lancé leur carrière en inversant la formule dans leur succès To Love Somebody, titre écrit en hommage à leur imprésario Robert Stigwood, personnage bien en vue de la communauté homosexuelle londonienne de l'époque et fondateur de RSO Records. L'intention première des frères Gibbs était de la faire chanter par Otis Redding, mais celui-ci est décédé avant de pouvoir l'endisquer. Le morceau parle de solitude et d'impuissance amoureuse en rongeant son frein : [You don't know what it's like / to love somebody the way I love you].

Le besoin d'amour est tellement grand dans Somebody to love de Queen qu'il semble provenir du plus profond de l'âme de son auteur et interprète, Freddie Mercury. Du grand gospel, l'âme en peine incarnée par Mercury implore Dieu et lui demande pourquoi, en dépit de son dur labeur et des travers qu'il croise, ne trouve-t-il pas quelqu'un à aimer, sans distinction de genre ou de race, peu importe. En guise de dénouement émotionnel et permettre de relacher la vapeur, le chanteur clame à la Terre entière qu'il ne baissera pas les bras et continuera de chercher, chercher quelqu'un à aimer...

Quelqu'un comme toi

En français, la combinaison des mots [Quelqu'un] et [Aimer] est peu utilisée, contrairement aux 15 anglophones dont j'ai parlé plus haut. Mais cela n'empêche en rien d'autres combinaisons amoureuses de survenir avec « quelqu'un » dans le titre.

Quelqu'un comme toi, par l'exquise Liane Foly en est un excellent exemple, l'amour étant ici sous-entendu, bien sûr. [Quelqu'un comme toi / Ca faisait si longtemps, crois-moi / Que j'attendais quelqu'un comme toi / Comme toi ]. Avoir attendu [si longtemps] ajoute du poids à son argument, renforcé par une répétition convaincue de [comme toi]. L'attente pèse lourd dans la motivation des uns envers les autres...

Survol efficace

Merci pour ce survol efficace des chansons qui parlent de chercher l'amour. Idéalement trouver l'amour. Ça rappelle de bons souvenirs musicaux, l'évocation de ces chansons.

Poster un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
fr