Passer à la navigation

Une introduction aux formes de chanson

Je me suis fait posé cette question dernièrement:

"Bonjour - Quel est le rôle du refrain dans une chanson? Un vers répété à la fin d'un couplet est-il un refrain? Une chanson a-telle toujours besoin d'un refrain?
- Benoît L.
 
Merci de la question Benoît. Pour bien y répondre, je vais devoir la décortiquer en sous-questions, mais il me faudra d'abord mettre certains éléments en perspective au niveau des formes utilisées en chanson.

Les formes en chanson font parties de ce que j'appelle les « ingrédients de base » d'un texte de chanson, qui sont: le sujet, le titre, la première phrase, le développement du texte, ainsi que les formes. Habituellement dans mes ateliers, je termine la présentation des cinq ingrédients par les formes. On va donc commencer par la fin cette fois-ci!

Les formes musicales, ainsi que le rythme, la mélodie et la prosodie contribueront à structurer la métrique des mots qui se poseront sur la musique; le parolier se doit de reconnaître et de sentir la forme de la chanson le plus possible, afin d'écrire le plus efficacement sur la mélodie proposée.

Pour quelqu'un ayant étudié la composition musicale (classique ou jazz) les formes vont de soi et celles utilisées en chanson deviennent la simplicité même. Pour les paroliers, qui arrivent parfois à la chanson par la littérature, les formes sont parfois un secret de polichinelle qu'ils découvrent d'instinct en analysant, en transcrivant ou apprenant des dizaines, voire des centaines de chansons de manière autodidacte. D'autres n'allumeront jamais sur cet aspect sans un minimum de formation; c'est ainsi semble-t-il.

En gros, la forme sert à supporter le propos et à obtenir le résultat désiré en bout de ligne. Chaque forme a une fonction générale qui se prête plus qu'une autre à un certain résultat, sans être une science exacte non plus; que ça soit pour mettre en scène une ballade mélodique, on peut vouloir préférer la « AABA » à la Yesterday; pour une pièce rock qui fera chanter une foule à l'unisson, la « Refrain/couplet » sera de rigueur; et pour une chanson à texte, la forme « AAA » sera souvent la préférée des chansonniers, comme dans La Mauvaise Réputation de Brassens.

Comme parolier, il va de soi que plus vous connaîtrez certains principes de base du langage musical, plus grande sera votre aisance dans l'univers du musicien. Ça ne veut pas dire d'aller jusqu'à apprendre à écrire la notation musicale toutefois; en musique populaire contemporaine, ça n'est d'aucune utilité (sauf sur une base de culture personnelle bien sûr) puisque les musiciens se fient surtout sur leur expérience et un minimum d'informations écrites (que l'on retrouve sous formes de « lead sheets » dans le jargon des musiciens) dans le cas d'orchestrations plus élaborées.

Ce que ça implique toutefois, c'est d'avoir un minimum de connaissances en solfège et en rythme, de savoir faire la différence entre un mode majeur et mineur, d'avoir une idée des notes, des accords et des tonalités, et de surtout développer son oreille afin de sentir les inflexions d'une mélodie qui peuvent guider le choix des mots qui iront sur celle-ci et de bien percevoir les endroits où s'appuieront les consonnes et les accents toniques (toujours à la fin du mot en français) pour une rythmique et une métrique fluides et compréhensibles. Certains paroliers reconnus ont peu de connaissances musicales (grand bien leur fasse s'ils réussissent quand même dans leur carrière!), mais tous n'auront pas la chance de percer en dépit de l'absence de connaissances et de moyens; il vaut toujours mieux de faire ses classes le plus possible!

Pour les formes de chanson, je donne parfois comme exemple le canevas bien délimité d'une toile pour un peintre. Ou plus familièrement, celui du moule pour faire un gâteau. Pour entreprendre une toile ou une chanson, il nous faut une forme définie.

À suivre: « Quel est le rôle du refrain dans une chanson ? »

L'atelier de l'automne 2010

Ça ne sera pas le cours de théorie de 12 heures; ça sera un atelier mixte de théorie et d'écriture, 50/50. On n'ira pas en profondeur comme dans les "ingrédients de base", mais l'essentiel y sera.

:Jolicoeur

Ok, donc ce sera quand même

Ok, donc ce sera quand même une bonne base pour moi, c'est pas pour des plus connaisseurs ...

Sue

Wowwww C'est vraiment

Wowwww C'est vraiment beaucoup d'information, mais faudra que je relise et je comprenne tout ça c'est pas évident juste en définition comme ça... en tout cas c'est sure que je suis peut-être plus auditive et entendre les différences de chacun, je comprendrais surement plus.

Le cours que tu vas donner à l'automne, est-ce celui sur les ingrédients de base d'une chanson?

Sue

Poster un nouveau commentaire

  • Les adresses de pages web et de messagerie électronique sont transformées en liens automatiquement.
  • Allowed HTML tags: <a> <em> <strong> <cite> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
fr